Présentations orales et allo-évaluation

Télécharger en version ou en

Présentation

Les étudiantes du cours font une présentation orale individuelle. Leurs collègues les évaluent avec l’activité « atelier » (évaluation formative entre paires), en tenant compte de la forme et du fonds de la présentation et en proposant des améliorations. Les étudiantes sont notées aussi bien sur leur présentation que sur leur travail d’évaluation.

Une telle activité a pour but de développer les compétences d’évaluation des étudiantes. Elle vise aussi à valoriser les présentations faites par des étudiantes puisqu’elle favorise d’une part l’écoute attentive de leurs collègues (en particulier celles désignées pour les évaluer) et, d’autre part, des feedbacks sur leur travail.

Nous vous proposons de mettre en place cette activité selon les étapes suivantes :

clip_image002[4]

Étape 1 : Mise en place de l’atelier

Dans Moodle 2, on peut paramétrer l’activité « atelier » afin que les étudiantes puissent évaluer un travail remis par leurs collègues, ou plusieurs travaux. L’enseignante va choisir, par exemple, que les étudiantes fassent individuellement une présentation orale sur une thématique et, avec l’atelier, puissent développer également dans son cours une compétence d’évaluation.

Dans l’atelier, un réglage permet que des travaux de participantes soient attribués à d’autres participantes pour être évalués. Les participantes évaluatrices recevront une note pour leurs évaluations en plus de la note pour leur propre travail.

Dans les réglages principaux de l’atelier, l’enseignante doit bien sûr lui donner un titre et peut aussi éditer un texte d’introduction pour l’atelier dans son ensemble. Un autre texte concerne les instructions précises pour la remise du travail qui sera évalué.

Dans les « Réglages d’évaluation » de l’atelier, l’enseignante précise également quelle note maximale peut être donnée aux deux actions faites par chaque étudiante qui participe à l’atelier :

·           En premier lieu, l’étudiante est évaluée pour sa présentation (dans notre scénario, par les autres étudiantes) : par défaut, une note maximale de 80 peut être donnée à cette action.

·           En second, l’étudiante est aussi évaluée (dans notre scénario, par l’enseignante) pour son action d’évaluatrice des travaux de ses collègues : par défaut, une note maximale de 20 peut être donnée à cette action.

Avec les notes maximales indiquées comme exemple, la présentation de l’étudiante a quatre fois plus de points que son évaluation. Notons que si on donne un poids très faible à la présentation de l’étudiante, dans le but de donner beaucoup d’importance au travail d’évaluation, on pourrait créer une situation où beaucoup d’étudiantes « stratégiques » feraient peu d’effort pour construire leur présentation. En conséquence, la qualité des présentations s’en ressentira et également, par effet domino, la motivation pour l’évaluation et la qualité des évaluations. Il semble donc opportun de ne pas aller dans ce sens.

L’enseignante peut opter pour différentes formes d’évaluation, par exemple une « évaluation cumulative » où des commentaires et une note sont donnés sur différents aspects spécifiés.

Le réglage « contrôle d’accès » permet ensuite de créer une logique dans le temps entre les moments de remise des travaux et d’évaluation. L’enseignante peut par exemple décider que les étudiantes évaluatrices peuvent commencer à évaluer avant que tous les travaux soient rendus.

Lorsqu’elle en est à ce stade, l’enseignante peut cliquer sur « enregistrer et afficher ». Moodle montre alors une page structurée en cinq colonnes : celles des cinq phases successives de l’atelier. En bas de la colonne de gauche (« Phase de mise en place »), un carré blanc en face de « Préparer le formulaire d’évaluation » signale que celui-ci n’existe pas encore. L’enseignante clique sur ce lien pour formaliser cet outil nécessaire par la suite.

Parce qu’elle a sélectionné auparavant « Evaluation cumulative », l’enseignante arrive dans une page structurée selon les différents critères dont elle veut que les étudiantes tiennent compte pour évaluer le travail présenté par leurs collègues. Par défaut, Moodle propose des zones éditables pour décrire trois aspects à évaluer et l’enseignante peut en insérer plus au besoin.

Pour procéder de façon simple, elle peut faire distinguer aux étudiantes des critères sur le comportement de la présentatrice, la forme et le fond des exposés qu’elles vont évaluer. Dans les descriptions, elle peut demander plus précisément :

·           les impressions relatives au comportement de l’oratrice : son débit verbal, sa prononciation, son langage, son attitude ;

·           sur la forme de la présentation : sa durée, la clarté de son plan, l’utilisation des exemples, la qualité du discours, l’intérêt suscité, la pertinence des illustrations médiatiques ;

·           sur le fond de la présentation : la cohérence entre le titre et le contenu global, les éléments nouveaux amenés, ceux qui semblent avoir été omis, ceux qui devraient être précisés.

L’enseignante peut alors sauvegarder la fiche d’évaluation qui, dans notre exemple, comprend trois notes et trois cases éditables pour chacun des trois aspects que nous venons de décrire. 

clip_image004[4] Avec Moodle

Dans ce scénario, les étudiantes du cours vont devoir faire une présentation orale individuelle. Leurs collègues vont les évaluer avec l’activité « atelier » (évaluation formative), sur la forme et le fond, en proposant des améliorations. Les étudiantes seront notées aussi bien sur leur présentation que sur leur travail d’évaluation. Dans Moodle nous allons :

·           Créer un Atelier. Ajuster les paramètres principaux de l’atelier : cocher l’option « Fonctionnalités de l’atelier » / « Les étudiants peuvent évaluer les travaux de leurs collègues »

·           Préparer le formulaire d’évaluation.

Ajouter une activité « atelier »

Pour ajouter une activité « atelier » à votre cours :

1.    Dans la section/semaine désirée, (après avoir activé le mode édition) dans le menu Ajouter  une activité, sélectionnez l’option Atelier. A

clip_image006[4]

A Ajout d’un atelier

2.    Entrez un Nom et une Introduction pour votre atelier.

3.    Dans les fonctionnalités de l’atelier, cochez l’option « Utiliser les évaluations par les pairs» pour que les étudiants puissent évaluer les travaux de leurs collègues. B

clip_image008[4]

B Fonctionnalités de l’atelier

4.    Dans les réglages d’évaluation, définissez une note maximale pour le travail remis ainsi qu’une note maximale pour le processus d’évaluation. C

clip_image010[4]

C Réglages d’évaluation

5.    Cliquez sur Enregistrer et afficher.

Avec les notes maximales indiquées comme exemple (80 et 20), la présentation de l’étudiante a un poids quatre fois important que son évaluation. Notons que si on donne un poids très faible à la présentation de l’étudiant, dans le but de donner beaucoup d’importance au travail d’évaluation, on pourrait créer une situation où beaucoup d’étudiants « stratégiques » feraient peu d’effort pour construire leur propre présentation.

Arrivé à ce stade, Moodle montre alors une page structurée en 1+4 colonnes : celles des 5 phases successives de l’atelier (cf. Figure 1).

Il ne reste qu’à « Préparer le formulaire d’évaluation » qui n’existe pas encore et qui est représenté par un carré blanc dans notre figure ci-dessous.

clip_image012[4]

Figure 1 : Aperçu des cinq phases de l’atelier

Préparer le formulaire d’évaluation

Comme nous avons sélectionné le paramètre « Evaluation cumulative » lors de la création de l’atelier, au bas de la colonne « Phase de mise en place » apparaît un lien.

1.    Cliquez sur Préparer le formulaire d’évaluation. En cliquant dessus, vous arrivez dans une page qui nous permet d’éditer le Formulaire d’évaluation. A 

2.    Cette page est structurée selon les différents critères dont l’enseignante veut que les étudiantes tiennent compte pour évaluer le travail présenté par leurs collègues. Par défaut, Moodle propose des zones éditables pour décrire trois aspects à évaluer et l’enseignante peut en insérer plus au besoin. A

clip_image014[4]

clip_image016[4]

A Aspects de l’évaluation

3.    Nous pouvons alors sauvegarder la fiche d’évaluation qui, dans notre exemple, comprend trois notes et trois cases éditables pour chacun des trois aspects que nous venons de décrire. 

4.    Pour modifier ce formulaire, sur la page de l’atelier (en 1+4 colonnes) il suffit de cliquer sur Préparer le formulaire d’évaluation.

Etape 2 : Remise des travaux à évaluer

Cette étape est activée en cliquant sur la petite ampoule présente sous l’intitulé « Phase de remise » de la page structurée en 4 colonnes.

Lorsque l’étudiante clique sur l’activité atelier en cours, elle voit les « Instructions for submission » et peut cliquer sur le bouton « Edit submission » dans « Your submission ».

Elle accède ainsi à une page où elle précise :

·           Le titre de son travail (Dans la phase d’évaluation, ce titre sera repris comme intitulé du lien vers son travail dans le tableau récapitulatif des travaux remis.) ;

·           Un petit texte qui peut en particulier inclure un lien vers une adresse url si le travail à évaluer est un site web ou un fichier déposé à une adresse particulière du web ;

·           Le fichier de son travail, le cas échéant.

Ainsi Moodle permet de créer un atelier pour mettre en œuvre l’évaluation de nombreux types de productions.

clip_image017[4] Avec Moodle

Dans l’atelier, vous pouvez activer la phase de remise pour que les étudiantes puissent déposer leurs travaux.

Atelier : activer la phase de remise

1.    Cette étape est activée en cliquant sur la petite ampoule présente sous l’intitulé « Phase de remise » de la page structurée en 4 colonnes. A

clip_image019[4]

A Activer la Phase de remise

Lorsque l’étudiante clique sur l’activité atelier en cours, elle voit les « Instructions pour la remise du travail » (« Instructions for submission ») et peut cliquer sur le bouton « Remettre travail » pour déposer une ressource, ou « Modifier le travail remis » (« Edit submission ») dans « Votre travail remis » (« Your sumission »). Elle arrive sur un formulaire lui permettant de donner un titre, insérer un texte d’explication (avec lien si souhaité) et déposer un fichier (une image, un texte, etc.).

clip_image021[3]

Figure 2 : Atelier, page de rendu du travail, vision étudiante

Étape 3 : Évaluation des travaux remis

Cette étape est activée en cliquant sur la petite ampoule présente sous l’intitulé « Phase d’évaluation » de la page structurée en cinq colonnes.

Pour que la « phase d’évaluation » soit possible, l’enseignante doit « attribuer les travaux ».

Bien sûr, ceux-ci ne sont attribuables que lorsqu’ils existent. On peut activer cette phase de l’atelier plus tôt, mais cela ne sert à rien. Par contre, dès qu’un travail est remis, en cliquant sur « attribuer les travaux », l’enseignante parvient à une page qui lui permet une attribution manuelle des différents travaux aux différentes étudiantes. La page est structurée en trois colonnes : la colonne centrale est la liste des étudiantes ; à gauche, le travail remis par l’étudiante (ou une indication « Rien à évaluer ») et la liste de ses évaluatrices ; à droite, la liste des travaux évaluée par l’étudiante.

On peut ainsi remplir le tableau en partant du centre et décider pour chaque étudiante quelles sont ses évaluatrices (l’enseignante remplit alors la colonne de gauche). L’enseignante peut aussi décider quelles collègues l’étudiante va évaluer (elle remplit alors la colonne de droite). A chaque sauvegarde, les deux colonnes de droite et de gauche sont complétées pour garder une attribution cohérente.

On peut aussi opter pour une attribution aléatoire, et on précise alors le nombre d’évaluations voulu par travail remis ou par évaluatrice. Cela revient à remplir les colonnes de gauche et/ou droite décrites juste avant.

Quelle que soit la façon choisie pour attribuer les travaux remis à leurs évaluatrices, l’enseignante réfléchit en particulier au nombre de travaux évalués par une étudiante. Supposons qu’elle ait 30 étudiantes et donc 30 présentations orales. Est-ce une bonne solution de faire que chacune des 30 étudiantes soit l’évaluatrice des 29 travaux de leurs collègues ? L’enseignante peut s’attendre à ce que, après 10 présentations, toutes les évaluatrices soient fourbues, et que la qualité d’évaluation diminue beaucoup pour les travaux présentés ensuite. Dans notre exemple, si elle fixe à 6 le nombre de travaux à évaluer par étudiante, elle devrait avoir un meilleur dispositif d’évaluation. Chaque travail serait évalué par 5 étudiantes, ce qui donne à la présentatrice des feedbacks assez riches car venant de plusieurs points de vue. De plus, à chaque présentation, l’enseignante peut s’attendre à ce qu’il y ait 5 étudiantes fraiches et disposes, très attentives. L’enseignante peut également prévoir les inévitables incompatibilités de calendrier (absences) et attribuer une ou deux présentations en plus à chaque étudiante, en précisant dans la consigne qu’une absence est tolérée. Si elle fait cela, elle doit cependant s’assurer que pour chaque présentation (surtout celles vers la fin), il y ait un minimum d’évaluatrices (consigne : au maximum une évaluatrice peut se désister par présentation).

Dès lors, lorsqu’une étudiante se connecte au cours et clique sur l’activité atelier, elle voit les travaux qu’elle doit évaluer avec les noms de leurs auteurs et les titres des documents. En cliquant sur l’un d’eux (bouton « Assess »), l’étudiante accède à une page qui comporte un lien vers le travail remis et la fiche d’évaluation multi-critères composée plus tôt par l’enseignante.

Dans notre exemple, le travail remis est le fichier support visuel (par exemple au format .ppt) utilisé par l’étudiante lors de sa présentation. S’il s’agissait d’évaluer des travaux écrits, ce serait un fichier produit avec un traitement de texte. Toujours dans notre exemple, on peut tout à fait imaginer que l’étudiante évaluatrice ne se serve pas de ce fichier mais remplisse la fiche d’évaluation tout en suivant la présentation de sa collègue.

Après avoir inscrit des premières remarques d’évaluation sur un travail, l’étudiante évaluatrice peut vouloir retourner peaufiner son évaluation. Moodle permet ce scénario d’une évaluation en plusieurs étapes : le bouton « Assess » se tranforme en « Re-assess ».

En tant qu’enseignante, dans cette phase, on accède dans l’atelier à un tableau qui récapitule toutes les notes que chaque étudiante a reçues et données. L‘enseignante peut consulter chaque évaluation, y ajouter un commentaire, qui parviendra à l’évaluatrice et lui donner une note d’évaluation, dans notre exemple sur 20. Si elle prend l’option « pas modifié », cela revient à donner la note d’évaluation de 20/20 à cette étudiante pour cette évaluation.

Notons que la formulation dans Moodle 2 n’est pas très claire. On pourrait penser que l’on va changer la note donnée à l’étudiante présentatrice. En fait, on donne une note à l’étudiante évaluatrice.

clip_image022[5] Avec Moodle

Avant d’activer la « Phase d’évaluation », il reste encore à attribuer les apprenantes aux travaux à évaluer.

Atelier : Attribuer les étudiantes aux travaux à évaluer

1.    Dans la colonne Phase de remise, cliquez sur le lien Attribuer les travaux (selon le modèle de votre Moodle, ce lien est plus ou moins collé à celui supérieur (Remettre votre travail). A

clip_image024[3]

A  Attribuer les travaux

2.    Une fois cliqué sur ce lien, vous arrivez à un tableau à trois colonnes. Vous pouvez attribuer B :

a.    soit les personnes à un travail à évaluer (colonne de gauche) si la personne a déjà déposé un travail,

b.    soit attribuer un travail d’une personne (à évaluer) à une autre personne (évaluateur).

clip_image026[3]

B Tableau des attributions pour l’évaluation

En utilisant le lien « Attribution aléatoire » en haut, vous pouvez également laisser Moodle attribuer aléatoirement les évaluatrices aux travaux. Vous devez spécifier alors combien de personnes vont évaluer un travail.

Attention : ne peuvent être attribués que les travaux rendus. Il est donc conseillé de faire cette attribution vers la fin de la phase de remise.

Une fois faite l’attribution des travaux aux évaluatrices, on peut passer à la phase suivante (allo-évaluation).

Atelier : Évaluation entre paires des travaux remis

1.    Cette étape est activée en cliquant sur la petite ampoule présente sous l’intitulé Phase d’évaluation de la page structurée en quatre colonnes. A

2.    Pendant cette phase, l’enseignante voit, avec le tableau, qui a évalué qui, et qui doit encore évaluer quels travaux. A 

clip_image028[3]

A Phase d’évaluation, vision enseignante

3.    Les étudiantes auront maintenant la possibilité d’évaluer les travaux des étudiantes auxquels elles ont été associées.

4.    Avec le lien Evaluer, elle pourra évaluer le travail à l’aide du formulaire que l’enseignante a établi précédemment. Elle pourra modifier son évaluation (le bouton se transforme en re-évaluer). B

clip_image030[3]

B Phase d’allo-évaluation, vision étudiante

5.    Une fois qu’une étudiante a évalué le travail/présentation d’une collègue, l’enseignante peut à son tour évaluer cette évaluation. C Pour ce faire, elle peut :

a.    Cliquer sur la note donnée par l’étudiante évaluatrice (dans le tableau). Elle verra la note et les commentaires données par l’étudiante évaluatrice, et peut, à la fin de la page,

b.    “modifier la note d’évaluation” (dans notre cas sur 20), si elle n’est pas modifiée, elle sera mise au maximum par Moodle.

c.    L’enseignante a également la possibilité d’insérer un commentaire.

clip_image032[3]

C Evaluer l’évaluation

Étape 4 : Notation de l’évaluation

Cette étape est activée en cliquant sur la petite ampoule présente sous l’intitulé Phase de notation de l’évaluation de la page structurée en 4 colonnes.

Un tableau visualise tous les résultats. L’enseignante peut envoyer un feedback à chaque évaluatrice sur son travail d’évaluation. Ensuite, elle peut cliquer sur le bouton Recalculer les notes. Pour chaque étudiante, il y a une note moyenne pour les évaluations que ses collègues ont faites de son travail (Note pour le travail remis) et une note moyenne pour toutes les appréciations des différentes évaluations qu’elle a faites (Note pour l’évaluation).

Cela étant fait, on peut fermer l’atelier (dernière colonne du tableau). Toutes les notes sont alors transférées vers le tableau de notes.

clip_image022[6] Avec Moodle

Nous pouvons maintenant passer à la phase de notation de l’évaluation, évaluer les évaluations faites par les étudiantes sur leurs collègues, et leur donner un feedback.

Atelier : Noter les évaluations et donner un feedback

1.    Cette étape est activée en cliquant sur la petite ampoule présente sous l’intitulé « Phase de notation de l’évaluation » de la page structurée en 4 colonnes. A

clip_image034[3]

A Phase d’évaluation

2.    Dans cette phase, l’enseignante peut encore noter et donner un feedback aux évaluations des étudiantes. Pour cela il faut :

a.    cliquer sur l’évaluation donnée par une étudiante (chiffre dans la dernière ou avant-dernière colonne du tableau) B

clip_image036[3]

B Evaluations par les étudiantes

b.    En bas de la page qui apparaît, modifier la note de l’évaluation et écrire/modifier le commentaire. C

clip_image038[3]

C Modifier la note et écrire un Feedback

c.    Cliquer sur le bouton Enregistrer et fermer.

3.    On peut également corriger la note donnée par les étudiantes aux travaux de leurs collègues. Pour cela il faut :

a.    Cliquer sur le lien du travail d’un étudiante (nom dans la deuxième colonne du tableau) B

b.    En bas de la page qui apparaît, Modifier la note du travail remis et si besoin écrire/modifier le feedback à l’auteur du travail. D

clip_image040[3]

D Modifier la note du travail remis.

c.    Cliquer sur le bouton Enregistrer et fermer.

4.    Une fois que ces modifications sont faites, le bouton Recalculer les notes permet d’attribuer les notes aux étudiantes. E

clip_image042[3]

ERecalculer les notes

5.    Une fois que les notes et feedbacks sont saisis, il est possible de conclure l’atelier en cliquant sur l’ampoule en dessous de Fermé. Cela écrira les notes dans le tableau de notes (2 notes sont données à chaque étudiante : une pour son travail et une pour ses évaluations).

L’étudiante qui va sur la page de l’atelier fermé verra les feedbacks concernant son travail, ainsi que ceux concernant ses évaluations (cf. Figure 3).